21
Déc
2018
0

Accepter de recevoir le Don gratuit de l’Amour… – Chemin de l’Avent 2018

Prédication disponible en format audio.

Si « le Verbe s’est fait chair » (Jn 1,14), s’il est venu nous rejoindre dans notre condition humaine, c’est pour nous révéler qui est Dieu, et aussi, au même moment, qui nous sommes… En effet, nous avons tous été « créés à l’image et ressemblance de Dieu » (Gn 1,26-28). Et pour qu’il en soit ainsi, « le Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol ; il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant » (Gn 2,7). Et nous nous découvrons « corps », ce corps qui est « poussière et qui retournera à la poussière » (Gn 3,19), « âme et esprit » (1Th 5,23). Tout homme est donc « esprit », tout comme « Dieu est Esprit » (Jn 4,24). Comme l’écrit le P. Ceslas Spicq, « être l’image » c’est « participer l’être » et la vie du « Dieu vivant »…

            Tout homme participe donc déjà, au plus profond de son cœur, à ce que Dieu Est en Lui-même… Mais ce Trésor est souvent caché, englué dans « les soucis, la richesse et les plaisirs de la vie » (Lc 8,14), et beaucoup n’ont pas conscience de ce qu’ils sont vraiment : des enfants de Dieu appelés à vivre de la Plénitude de sa Vie… Jésus, le Fils, « le Verbe fait chair », né dans la simplicité et la pauvreté à Bethléem, est venu nous révéler ce Trésor. Et lorsqu’il nous dit la Vérité de Dieu et donc au même moment la Vérité de l’homme « créé à son image et ressemblance », « l’Esprit de Vérité », l’Esprit Saint, lui « rend témoignage » (Jn 15,26). Et il le fait en communiquant aux cœurs qui acceptent de s’ouvrir à la vérité un Don qui est de l’ordre de la vie, la Vie même de Dieu, la Vie éternelle, une Plénitude de Vie… Ce Don est alors joie immense, incroyable, intensité de vie insoupçonnée, et au même moment Douceur et Tendresse, totalement gratuites… Car ce Don nous rejoint au cœur même de notre humanité blessée, indigne…

Avec Lui, nous prenons conscience que nous étions morts en fait, alors que nous pensions être des vivants, et des bons vivants même… Mais non… « Vous étiez morts par suite des fautes et des péchés dans lesquels vous avez vécu jadis », écrit St Paul aux Ephésiens. « Nous tous d’ailleurs, nous fûmes jadis de ceux-là, vivant selon nos convoitises charnelles, servant les caprices de la chair et des pensées coupables, si bien que nous étions par nature voués » aux ténèbres, et à une vie qui, en fait, n’en est pas une… Et le pire, c’est que nous n’en étions pas conscients ! « Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés » (Ep 2,1-10), nous a, en Jésus Christ, tous rejoints dans nos ténèbres : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière » (Is 9,1), une lumière qui est synonyme de vie, et que l’on découvre en la vivant… « Moi, Lumière », dira plus tard Jésus, « je suis venu dans le monde pour que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres » (Jn 12,46) mais « ait la lumière de la vie » (Jn 8,12). Ce Don de la Lumière, la Lumière même de Dieu car « Dieu est Lumière » (1Jn 1,5), vient ainsi nous rejoindre, gratuitement, par amour, en frappant à la porte même de nos ténèbres… Si nous acceptons de lui ouvrir, elle va illuminer nos cœurs, elle va les remplir de sa Lumière et de sa Vie, elle va s’unir à notre esprit, c’est-à-dire au plus profond de notre être : « La Lumière a brillé dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas saisie » (Jn 1,5). Bien plus, les ténèbres elles-mêmes sont devenues Lumière… « Jadis, vous étiez ténèbres, maintenant, vous êtes Lumière dans le Seigneur » (Ep 5,8). Car « à tous ceux qui l’ont accueilli », « à tous les hommes de bonne volonté » (Lc 2,14) « le Verbe fait chair » « a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jn 1,12), car il s’agit, en fait, de devenir pleinement ce que nous sommes tous déjà : des « enfants de Dieu » « créés à son image et ressemblance », appelés à participer à la Plénitude de son Être, de sa Lumière et de sa Vie… « Le Fils de Dieu s’est fait homme pour nous faire Dieu » (St Athanase)…

 

Prions avec le prophète Isaïe :

Seigneur, nous qui, si souvent, ployons sous le joug des épreuves, des souffrances de la vie, du poids de nos misères et de nos faiblesses, nous t’en prions : puissions-nous, nous aussi, voir se lever au cœur de nos ténèbres une grande Lumière. Prodigue-nous, à nous aussi, la joie. Fais grandir en nous l’allégresse. Donne-nous de nous réjouir devant toi, dans la foi, certes, mais  dans le bonheur de reconnaître ta Présence toute de Tendresse, de Délicatesse, de Douceur et de Beauté… Qu’elle soit vraiment notre cadeau de Noël… Et qu’elle fasse grandir en nous la Paix dans l’espérance que cette même Lumière vaincra définitivement, à notre dernier jour, tout ce qui n’est pas encore, dans nos vies, en totale harmonie avec toi… Et comme l’a promis le prophète Isaïe, « dès maintenant et pour toujours, il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers ! » (Is 9,1-6)

 

Méditations Avent 2018 – Vendredi 21 décembre 2018 – Diacre Jacques FOURNIER

You may also like

« Il se souvient de sa Miséricorde, comme il l’avait dit à nos Pères »
LA VIERGE MARIE MERE DE MISERICORDE
« JE SUIS AVEC VOUS TOUS LES JOURS… » (Mt 28,20)
Un Seigneur fort et vaillant

Leave a Reply