Prédication disponible en format audio.

Bonjour à toutes celles et ceux qui nous écoutent sur les ondes de radio Arc en Ciel et à tous les internautes qui nous suivent sur www.jevismafoi.com .

Avant de commencer, nous demandons à Dieu de nous envoyer son Esprit Saint afin de nous aider à bien méditer, à ouvrir nos yeux et nos oreilles de chair pour que nous puissions accueillir sa Parole sous le regard de la foi.

La méditation :

Hier, nous avons vu que nous devons nous armer pour entrer dans ce combat dont l’ennemi principal est ce « mal » qui habite nos cœurs, qui nous empêche d’aimer, et tout spécialement durant ce carême. Et une des armes est la prière. Nous pouvons lire dans la première lecture de ce jour (Dt 4, 1.5-9) : « Le Seigneur notre Dieu est proche de nous chaque fois que nous l’invoquons ». Autrement dit, Dieu est à nos côtés, et chaque fois que nous prions, nous ne pouvons qu’accueillir cette Présence qui nous précède tous… « Le Verbe est la Lumière véritable qui éclaire tout homme venant dans le monde » (Jn 1,9)…

Prier c’est se mettre sous le regard de Dieu, c’est aimer, aimer Dieu. Pour aimer, il faut que je reçoive l’amour. Si je n’ai pas reçu d’amour, c’est très difficile d’aimer. Si je ne fais pas le plein d’amour de Dieu, je suis pauvre dans mon amour naturel pour aimer les autres et pour m’aimer moi-même. Plus je vais entrer dans la prière, dans ce cœur à cœur avec Dieu, plus mon cœur va ressembler au cœur de Dieu qui aime, et cela grâce à ce Don qu’il ne cesse de faire de ce qu’il est en lui-même. « Dieu est Amour » (1Jn 4,8.16) ? « L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5,5 ; 1Th 4,8).

            Dieu n’aime pas comme vous et moi : son amour est sans limite, sans condition. Il aime gratuitement. Je peux faire du mal à Dieu, mais dans son amour il me pardonne. Dieu nous aime tellement qu’il a envoyé son Fils Jésus pour qu’il nous sauve du péché. Et il le fait, en le prenant sur lui ! « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle » (Jn 3,16).

En ce temps de carême, une des résolutions que nous pourrions prendre serait de rajouter cinq petites minutes à notre temps de prière habituel… Oui, 5 petites minutes que je vais offrir à Dieu. Et pendant ces 5 petites minutes je ne vais pas chercher à dire des choses à Dieu, mais tout simplement me laisser aimer par lui. « Toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra », en amour (Mt 6,6)…

Je ferme mes yeux et je me mets en présence de celui qui m’aime, Dieu. Je sais que mon Dieu n’est pas là pour me juger, pour me condamner, il m’aime, il est mon Père. Je me mets en présence de Dieu, et je me laisse regarder et aimer par lui. Je fais silence et je me laisse remplir par son Amour. C’est le seul vrai moyen pour m’armer dans ce combat quotidien qu’est notre conversion… Un cœur remplit d’amour ne laisse pas de place à autre chose : la colère, la jalousie, la peur…

C’est en regardant Jésus sur la croix que l’amour dans notre cœur grandit. Le carême est une entrée radicale dans le cœur de Jésus. Mais il ne suffit pas d’y entrer, il faut surtout y rester. Et quand je rentre dans le cœur de Jésus c’est là que mon cœur devient semblable à son cœur, au cœur de Dieu. Quand, dans la prière, je suis uni en cœur à cœur à Jésus, par ce Don de l’Esprit qui le remplit lui-même (Lc 4,1) et qu’il ne cesse de proposer à tout homme (Jn 20,22), ce Don reçu, accueilli, me permet d’aimer Dieu et d’aimer mon prochain. Ste Thérèse de Lisieux disait : « Oui je le sens, lorsque je suis charitable, c’est Jésus seul qui agit en moi ; plus je suis unie à Lui », dans « l’unité d’un même Esprit » (Ep 4,3), « dans la communion du Saint Esprit » (2Co 13,13),  « plus aussi j’aime toutes mes sœurs. »  

            Et dans ces moments-là, ma prière elle-même change. Si j’ai des difficultés envers telle ou telle personne, je peux dire à Jésus que je n’arrive pas à l’aimer, mais Toi qui est là, aide-moi à le faire. Jésus dit en St Matthieu : « Vous avez appris qu’il a été dit : « Vous aimerez votre ami et vous haïrez votre ennemi. » Pour moi, je vous dis : « Aimez vos ennemis, priez pour ceux qui vous persécutent » (Mt 5,43-44). Et Ste Thérèse de Lisieux rajoutait : « Sans doute, au Carmel on ne rencontre pas d’ennemis, mais enfin il y a des sympathies, on se sent attirée vers telle sœur au lieu que telle autre vous ferait faire un long détour pour éviter de la rencontrer ; ainsi sans même le savoir, elle devient un sujet de persécution. Eh bien ! Jésus me dit que cette sœur, il faut l’aimer, qu’il faut prier pour elle, quand même sa conduite me porterait à croire qu’elle ne m’aime pas. » Et l’aventure est possible grâce à ce Don de l’Esprit Saint reçu dans la prière, cet Esprit qui est Force (Ac 1,8) pour aimer : « Le fruit de l’Esprit est amour, joie, paix » (Ga 5,22)…

Nous avons tous été créés à l’image et ressemblance de Dieu pour être aimés et pour aimer. Et quand nous vivons cela, il n’y a pas de plus grand bonheur. Il n’y a pas de besoin de chercher autre chose ailleurs. En ce temps de carême, laissons-nous donc remplir par l’amour de Dieu. Demandons lui de nous aider à faire le plein. C’est gratuit et sans limite !

Prions :

Très Saint Joseph, toi « le père de cœur » de Jésus, nous nous confions tous à ta prière. En ce temps d’inquiétude et d’incertitude dû à la pandémie qui nous menace toujours, nous recourons à toi avec confiance pour demander ton intercession. Obtiens-nous de ne céder ni au fatalisme ni à la panique, mais d’avancer dans ces quarante jours de Carême les yeux fixés sur la croix de Jésus, mort et ressuscité pour chacun d’entre nous, Lui en qui la victoire sur le mal est totale et définitive, Lui qui, par amour, veut s’unir à chacun d’entre nous pour que sa victoire devienne notre victoire…

Méditation du Mercredi 10 mars 2021 – Erick Bernon, laïc

Vous pouvez nous envoyer vos demandes de grâces et intentions de prière en répondant dans l’espace de commentaires. Elles seront recueillies et portées en intention à la messe du weekend à la Cathédrale de Saint Denis. Nous vous invitons aussi à partager cette méditation avec vos amis.

Categorized in:

Carême 2021, Erick Bernon,

Last Update: mars 10, 2021