2
Déc
2015
0

Témoigner de la Miséricorde – Avent 2015 : « Dieu est Amour et Miséricorde »

Prédication disponible en format audio.

Il est encore bon nombre de chrétiens qui sont accablés par l’image qu’ils se font de Dieu. Ils vivent dans la culpabilité et la peur. Ils sont persuadés que Dieu est une sorte de Jupiter, un Zeus. Un punisseur des méchants, toujours prêt à maudire les pêcheurs, un dieu vengeur qui reste sournoisement caché pour faire le compte de tous nos péchés  et nous expédier des années après en enfer pour l’Eternité.

Réjouissez-vous ! Notre Père Miséricordieux, révélé en la personne de Jésus Christ n’est en rien aussi mesquin. Dieu est plutôt du genre à donner sa vie pour sauver ceux qui étaient perdu, à être venu pour les malades et non les biens portants, à attendre avec patience le retour de ses enfants prodigues, à panser les plaies des personnes laissées pour compte au bord du chemin… Oui notre Dieu est tendre et miséricordieux.  Il est celui qui pardonne quand il est accusé injustement, il est celui qui invite un humble brigand à inaugurer avec lui le paradis.

Il n’est pas facile de se défaire du sentiment de culpabilité face à ses péchés ni de cette fausse image de Dieu accusateur. Cette image est insinuée par l’ennemi, c’est lui qu’on appelle « l’accusateur » dans l’Evangile. Dans la Genèse on voit bien que le serpent cherche à donner à Adam et Eve une fausse image de Dieu. Un Dieu égoïste qui ne serait pas du côté de l’homme.

dad-walking-baby-girl-photo-420x420-ts-865419041

Dieu est dans notre camp. Il vient faire des pauvres pécheurs que nous sommes des vrais fils et filles de la Lumière. Il vient nous extirper de nos chaînes. Le péché nous blesse profondément, il nous enchaîne, il n’y a aucun avantage à se laisser aller à ses mauvais instincts. Mais, Dieu Miséricordieux nous prend par la main. Comme un papa tient par les mains son bébé à qui il apprend à marcher. Nous on se traîne, souvent on rampe. Il faut juste sans cesse lui rattraper la main, Il est toujours là pour nous et n’abandonne jamais.

Nous ne sommes probablement pas les « Saints » que nous voudrions, mais le plus beau témoignage que nous pouvons offrir, c’est cette joie profonde d’être infiniment aimé. Malgré nos faiblesses, Dieu est notre roc.

Amen

Gabriel Chevillard, Laïc

Retraite de l’Avent,  Mercredi 2 décembre 2015

You may also like

« Il se souvient de sa Miséricorde, comme il l’avait dit à nos Pères »
LA VIERGE MARIE MERE DE MISERICORDE
« JE SUIS AVEC VOUS TOUS LES JOURS… » (Mt 28,20)
Un Seigneur fort et vaillant

Leave a Reply